• Un foulard éco responsable : le furoshiki

    Publié le par dans Foulards |

    A l’heure où la protection de l’environnement est toujours plus d’actualité, le retour à l’utilisation de techniques et d’objets traditionnels peut être une solution. C’est le cas du foulard japonais qui a fait sa réapparition il y a une dizaine d’années. Sa vocation ? Protéger et transporter divers objets grâce à un savoir-faire ancestral qui consiste à plier et nouer un carré de tissu : le furoshiki. Aujourd’hui, cet accessoire mêle l’esthétique et la mode à une attitude écoresponsable.

    Le foulard, un élément essentiel de la culture japonaise

    Le foulard japonais est un carré de tissu utilisé depuis environ 1300 ans au pays du Soleil-Levant pour transporter une multitude de choses.

    Il faut savoir qu’au Japon, au VIIIème siècle, la noblesse avait pour tradition de fréquenter les bains d’eaux chaudes publics et de poser leurs vêtements sur de grandes étoffes carrées aux motifs traditionnels. Cela permettait aussi de séparer les affaires des uns et des autres. Plus tard, ces carrés de tissus sont pliés et noués de façon à pouvoir emballer et amener les vêtements pour les bains. Le furoshiki est né.

    Petit à petit l’art de l’emballage, du pliage et des nœuds sert à la plupart des objets du quotidien pour faciliter leur transport mais aussi pour leur décoration : boîte, bouteille, vêtement,… Chaque type d’emballage réalisé en furoshiki porte d’ailleurs un nom qui lui est propre. Par exemple le Bin-zutsumi pour une bouteille, Hirazutsumi pour une boîte rectangulaire ou carrée, Suika-zutsumi pour un objet rond,…

    exemples furoshiki

    Si ce savoir-faire a été perpétué pendant des siècles, il devient de moins en moins populaire après la seconde guerre mondiale, avec l’apparition des sacs plastiques moins coûteux.

    Et il y a environ dix ans, le Japon trouve dans la tradition du furoshiki une alternative écologique pour répondre aux problèmes environnementaux générés par les emballages jetables. C’est le grand retour du foulard nippon qui se plie et se noue pour se transformer en sac de transport, sac à main, papier cadeau élégant, décoration ou accessoire de mode ultra-tendance.

    L’utilisation moderne du foulard en furoshiki

    De nos jours, et plus communément, on assimile la technique du furoshiki à l’étoffe utilisée. On parle aussi de tissu furoshiki. Il a le solide avantage de proposer une palette large de déclinaisons aussi utiles que surprenantes.

    Des matières et des motifs variés

    Ces carrés sont traditionnellement en coton ou en soie. On en trouve aussi maintenant en matière synthétique fait de viscose, et de polyester. Leurs dimensions varient entre 45 et 120 cm de côté pour réaliser tout type d’emballage et de sac.

    Ils sont parés de motifs traditionnels japonais, souvent inspirés par la nature tels que le mouvement des vagues, les formes de feuilles, des petits insectes, des formes géométriques de type patchwork. Les motifs floraux y sont également très présents, notamment le Sakura qui est la fleur de cerisier vénérée au Japon.

    foulard furoshiki motif sakura

    Les imprimés kawaï (petits personnages mignons), plus modernes, sont lumineux et gais. Vraiment parfaits pour confectionner des emballages cadeaux pour les enfants.

    Et pour répondre à un marché de plus en plus tendance et florissant, y compris dans les pays occidentaux, il existe à présent des furoshikis réversibles avec un imprimé différent sur chaque face. Ils nuancent les tenues en les mettant autour du cou, ou les transforment en sacs à main élaborés. Cette étoffe est également très appréciée, comme joli paquet cadeau, à la fois pour celui qui le réalise que pour celui ou celle qui le reçoit. Car, en ce cas, le destinataire du cadeau pourra réutiliser comme bon lui semble le furoshiki, par exemple, comme un baluchon pour bento, un cabas, un accessoire de mode, etc.

    Le furoshiki est un accessoire tendance

    Comme il est écologique et réutilisable à l’infini, il n’est pas étonnant que sa popularité ne cesse de croître. Les fashionistas, par ailleurs, se sont accaparés cette technique très à la mode pour créer un sac à main avec un carré en soie, matière raffinée et d’élégance. Très tendance pour accessoiriser vos tenues d’été, mesdames ! Cependant, si vous n’avez pas de foulard en soie, vous pourrez bien sûr utiliser un tissu en lin, en coton ou en polyester.

    Pour détourner votre foulard en sac par des pliages et des nœuds, plusieurs possibilités s’offrent à vous. En ce qui nous concerne, nous verrons ici la confection d’un sac besace, très en vogue, idéal pour la belle saison. Et facile à réaliser !

    techniques pliages furoshiki

    Source pliages Furoshiki : Ministère de l’environnement du Japon

    On commence par disposer le grand carré à plat. On le plie en triangle et on fait un nœud de chaque côté. Ensuite on déplie le foulard et on le retourne. On rentre vers l’intérieur les nouages réalisés pour constituer le fond du sac. Puis pour former la bandoulière on attache les deux pointes ensemble. Et voilà un beau sac en tissu écolo et pratique !

    Si vous avez envie de connaître toutes les utilisations du furoshiki, vous trouverez sur la toile des sites spécialisés dans cet art japonais, ainsi que de nombreuses vidéos de démonstration pour faire de votre foulard un objet du quotidien bon pour l’avenir de notre planète.

    Cet article vous a plu ? Partagez-le !